Naître au nom, performance de Catherine Serre

Inspirée de l'histoire de Perséphone, nommée après son enlèvement par Hadès Dieu des Enfers, Naître à son nom plonge dans un imaginaire où la jeune fille enlevée violemment trouve son identité d'être dans une perte et puis retrouvaille de la lumière. L'installation offre une expérience sensorielle des quatre éléments, RéEvolution, qui conduit le corps de la lumière aux ténèbres et retour. Les figurines-poèmes en terre, Démeter et Perséphone, femmesoeurs, mèresfilles, maîtresses, déesses par excellence à lire en poèmes-images, les poèmes s'étirent aussi sur des rubans brodés, et les plantes-poèmes sont à emporter. Les pierres-poèmes viennent semer le trouble...

 

infinie

 

Par cette troisième étape en fiEstival, je continue à explorer une poésie qui se frotte aux questions existentielles, pour cet opus #13, essayons de Ré-Evolutionner l'imaginaire des corps et de leur identité flottante, une symphonie particulière offerte au public et aux passants, espérant invi(en)ter à un autre rituel de Poé-Vie.

 

Illustrtation © Catherine Serre

 

Derniers articles

Fête, Festival


Une fête, un festival
Un grand rassemblement annuel international qui met à l'honneur la poésie, la musique, la performance et d'autres arts
À Bruxelles, à l'espace Senghor et en OUTdoor, et ailleurs

No poetry? No party!


Inscrivez-vous à notre liste de diffusion

* champ obligatoire


Partenaires moraux



Partenaires institutionnels



Video



© fiestival.


Web by conceptio: Software house - Support by exedere: Posizionamento motori di ricerca