Rimbaud Mobile * Poésie is not dead

RIMBAUDmobile

 

Poésie is not dead est un concept et un collectif polymorphe et protéiforme, fondé en 2007 par François Massut, qui se veut être un rhizome entre la poésie contemporaine et les autres arts.
L'essence des actions entreprises par Poésie is not dead est de « dé-livrer » le poème des espaces institutionnels et/ou alternatifs où il est généralement « enfermé » (rayons des bibliothèques, musées, squats, librairies, etc.) à l'attention souvent d'un public « averti ».
A ce titre, Poésie is not dead s'inscrit dans la continuité de Bernard Heidsieck pour qui « A quoi bon le poème, tout court, s'il ne contribue pas tant soit peu (...) à oxygéner, brûler, irradier, ce qu'il touche ou doit toucher et tente d'atteindre ? », « ce n'est pas le public habituel de la poésie avec ses applaudissements de politesse », que Poésie is not dead souhaite atteindre mais faire réagir « un auditoire non averti, non préparé. C'est ainsi, dans cette situation de risque et de fraîcheur, en fait, que la poésie, toujours, devrait se communiquer. Funambule et présente, malgré tout ! ».Poesie is not dead - Rimbaud Mobile
La position poétique de Poésie is not dead s'inscrit dans les courants de "l'art pour tous" développé par les artistes Gilbert and George et du "théâtre élitaire pour tous" d'Antoine Vitez.
La problématique de Poésie is not dead est alors de : comment créer, diffuser et donner accès à la poésie, qui plus est de la poésie contemporaine, dans l'espace public pour un auditoire non initié ? Comment tenter d'y arriver dans un espace urbain saturé de technologies visant à capter notre attention et rythmé par des flux quotidiens chronométrés et répétitifs ?

 

La Rimbaudmobile – une Citroën Ami 8 customisée retrouvée dans une grange à Roche dans les Ardennes - est le médium de création et de diffusion de poésie action et de poésie sonore dans l'espace public inventée en 2012 par Poésie is not dead.

Rimbaudmobile2Cet objet-concept suscite en premier lieu une stimulation visuelle chez toutes les générations (souvenirs chez les plus anciens, interrogations chez les plus jeunes). Dès la rupture initiée, l'usager de la ville est alors interpellé par le poète qui dit/lit dans l'espace public son poème in situ accompagné par un paysage sonore/musicien bricoleur de sons et via le mégaphone lorsque la Rimbaudmobile traverse la ville. Cette démarche de « contre-flux » s'inscrit dans la dérive situationniste telle que Guy Debord la conçoit. Susciter un regroupement, un agencement, un ralliement des passants, qui soient une incision, une distorsion, une rupture et in fine une parenthèse poétique dans leurs courses routinières.

allez à la Chaîne vidéo de Poésie is not dead 

 

 La Rimbaud Mobile participe à la partie OUTdoor du fiEstival le samedi 9 mai 2015

 

consultez le programme complet du fiEstival 2015

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion

* champ obligatoire


Partenaires moraux



Partenaires institutionnels



Video



© fiestival.


Web by conceptio: Software house - Support by exedere: Posizionamento motori di ricerca